Voyages

Prendre l’avion avec Ryanair c’est la galère

6 février 2017
Ryanair

Ryanair: Notre avis

 

Salut mes  petites beautés.

Il y a quelques mois déjà,  j’ai passé un  super séjour d’une semaine au Portugal. Nous avons adoré notre voyage mais le départ fut une véritable épopée. Comme nous ne sommes pas apparenté à la noblesse, on s’est dit qu’on prendrait les billets les moins chers donc Ryanair. La seule compagnie intéressante c’était Ryanair mais cette airline est vraiment fléau. Je vous explique  donc pourquoi.

1 er Septembre 2016,  15H 30,  Ma copine  que je nommerai Julie parce qu’elle veut rester anonyme  (  ou parce que c’est son prénom à vous de choisir) et ma personne, on décide de prendre nos billets  sur Ryanair à l’avance pour partir au Portugal, à Lisbobo plus précisément (  oui je lance une tendance ).  Comme le prix du vol est assez bas (60 euros aller/ retour ) on rajoute une valise pour deux. Ils nous disent de s’enregistrer 7 jours avant le départ. So far so good.

1er Octobre 2016 16h :  Le jour du départ, on est au taquet.  On avait vraiment  besoin de vacances et on a tout prévu. On arrive au MP2 de Marseille, après 1h de route dans  cet espèce d’entrepôt qui est dégueulasse. ( Sachez  que c’est pas en rajoutant une couche de peinture sur les murs que ça devient un aéroport). On fait la queue quelques minutes avant de tomber sur les agents d’escales. Ils nous disent avec un grand sourire   » vous n’avez pas entendu ?  Le vol a 5H de retard  » Qu’est ce que vous comptez faire ? ». En fait, on avait le choix. Soit on devait attendre 5 heures avant de décoller soit ils nous remboursent mais seulement le vol.

1er problème qui se pose : on a réservé un Airbnb qui n’accepte pas qu’on arrive après 23h.  On doit donc prendre  une nuit d’hôtel à nos frais dans l’urgence. En plus, le samedi soir, pratiquement tout est booké donc il ne reste plus grand chose.  La wifi est absolument atroce dans ce hangars, on doit demander à la tante de Julie de nous réserver l’hôtel ( au prix de 114 euros autant vous dire qu’on a bien profité du petit déjeuner). Notre vol prévu à 17H30 ne décollera pas avant 11H20, nous sommes ravies. On essaye de s’occuper comme on peut. Apres avoir lu environ 1000 fois le bouquin des promotions  duty free et le livre sur l’histoire de l’aéroport on se dit  qu’il est temps d’aller se restaurer. Ils nous quand même donné un billet de 10 euros pour manger, je pense qu’ils ont eu pitié de nous.  Mais dans un aéroport, avec 10 euros tu as un vieux sandwich pain fromage et un coca. En bref, c’est pas les tapas qu’on espérait déguster avec un verre de sangria dans la capitale portugaise. Mais bon, comme dirait Lorie :  la positive attitude !  Vers 21h, on passe la sécurité  pour pouvoir profiter des magasins en duty free ( oui « profiter  » est un grand mot mais à ce niveau là on accepte toute distraction). On se fait agresser par la femme de la sécurité qui nous dit qu’on doit attendre qu’on nous confirme que le vol décolle bien ( pour l’amabilité on repassera). Alors en gros ils nous disent que le vol part avec  5 heures de retard mais à l’heure actuelle on  ne sait toujours pas si notre vol Ryanair va partir. Vraiment sympa. J’ai envie de fracasser le personnel qui nous amène en bateau mais comme j’ai une force de caractère indétrônable (ou pas)  je m’abstiens.

22H30 Au bout de 5 heures ils mettent ma patience à bout d’épreuve. Il nous disent qu’on va embarquer et on passe la sécurité cette fois-ci sans encombres. Apres quelques minutes il  est temps d’embarquer. Youpi. Déjà, ils nous disent qu’il y a trop de bagages en cabine et que du coup certains bagages cabine devront aller en soute. Je refuse bien évidemment, elle insiste :  je vais la buter. Elle a vu que j’étais à bout elle renonce.  Après avoir controlé nos billets, nous sommes entassés comme des animaux dans 5O mètres carrés. Je remarque que je ne suis pas la seule à devenir folle. Il y avait aussi une maman avec son bébé en base âge. Au bout de 10 minutes,  l’avion se pose devant nous et on voit sortir des hommes en jelaba. En fait, Ils avaient affrété  un vol du Maroc, pour ne pas avoir à annuler le vol et du coup pour ne pas avoir à banquer. On se dit qu’on va bientôt pouvoir monter dans l’avion  et finalement on attend encore 1 heure serrés comme des sardines.  Je vous dit pas les odeurs de transpi, les gosses qui pleurent, les vieux qui vont  nous faire une syncope.

On est tous assoiffés et j’ai vraiment halluciné  qu’une fois monté  dans l’avion ( à minuit trente)  qu’on nous fasse payé 3 euros pour un chocolat chaud alors qu’on a attendu tout ce temps ( oui tout est payant dans le low cost )…  Bref, j’ai vraiment pas de chance dés que je prends l’avion il y a quelque chose. ( oui il y a eu pire quand je suis allée à Washington DC à lire ICI )

Au final nous sommes arrivées à deux heures du matin, on a pas pu prendre le métro, ni aller à notre airbnb. On a commandé un Uber pour aller jusqu’à l’hôtel.

J’attends toujours de voir si il est possible de me faire rembourser par la compagnie Ryanair. Je vous tiendrai informés…

Update : On a pas pu être remboursées de la nuit d’hôtel car ils sont exonérés par les conditions météo. ( je précise qu’il faisait beau aux deux endroits ).

Et vous, quel a été votre pire vol ?

misses wanderlust laurie

 

 

 

 

You Might Also Like

Pas de commentaire

Laissez un commentaire

+ 80 = 83