Sport & Bien-être

Le chat, votre meilleur anti-dépresseur

10 février 2017

La ronronthérapie c’est très sérieux.

Comment ne pas vous parler de mon chat ! Marty ou monsieur Martinez pour les intimes ou « mon bébé d’amour, ma vie » pour moi. Ce chat est un sketch à lui tout seul. Il a des particularités qui me laissent parfois perplexes comme sa passion dévorante pour… les sacs plastiques.

 

Oui vous avez bien lu. Tout au long de la journée monsieur ramène des sacs plastiques de toute couleur, de toute taille, et de tout état (beurk !). Il est donc courant que je retrouve une dizaine de sacs plastiques sur ma terrasse. Niveau déco on a vu mieux ! Et si j’ai le malheur de laisser la baie vitrée ouverte quand il part à la chasse (si on peut appeler ça une chasse) il me l’amène directement à mes pieds et attend bien entendu des félicitations. Ainsi je contribue, via mon chat à dépolluer le quartier. Ah la fibre écolo ! Autre particularité : quand il a envie de faire ses besoins il se met à courir à toute vitesse à travers l’appartement, il saute sur les meubles la queue hérissée, donne des coups de pattes, fait des cabrioles, voltige puis va tranquillement dans sa litière. Vous imaginez si nous ça nous faisait pareil ? Tu es tranquillement au bureau et d’un coup tu fais le poirier, tu bondis sur la chaise, tu fais le booty check avant d’aller aux toilettes. Bref je suis à deux doigts de le faire suivre. On a dû rater quelque chose ! Heureusement c’est un amour de chat, câlin, sociable, très affectueux, bref je l’aime ! Ça m’a toujours fasciné cette capacité à faire comme s’il ne nous entendait pas quand on l’appelle. Parfois j’aimerais pouvoir faire pareil !

 

Saviez-vous qu’avoir un chat est bon pour la santé ? En effet, le chat nous apaiserait notamment en agissant sur le rythme cardiaque et nous déstresserait, soignerait les insomnies et améliorerait notre moral. Plusieurs études récentes montrent que les gens qui vivent avec un chat ont un meilleur équilibre psychologique que ceux qui vivent sans. Écouter ces vibrations entraînerait une production de sérotonine qui est « l’hormone du bonheur », impliquée dans la qualité de notre sommeil et de notre humeur. Il existe même des bars à chats : le concept, exporté du Japon, consiste à se détendre dans une pièce avec des chats. Des tests sont également en cours dans des hôpitaux pour permettre aux malades en convalescence de caresser et prendre soin d’un félin afin de les aider à mieux supporter leur traitement.

You Might Also Like

3 Commentaires

  • Reply LePtiChaton 16 février 2017 at 11 h 04 min

    J’adore les chats et oui je suis complètement d’accord, il améliore notre bien être <3 ^^ Les ronrons ça relaxe tellement en vrai !

  • Reply Serena 16 février 2017 at 17 h 21 min

    Coucou,
    C’est tellement vrai, les animaux ça détend, ça rend zen et ça rend plus heureux^^
    Gros bisous à toi 🙂

    • Reply Misses Wanderlust 18 février 2017 at 9 h 47 min

      Merci pour ton commentaire 🙂
      C’est un membre de la famille ^^
      Des bisous

    Laissez un commentaire

    − 8 = 1